Mes outils

Les bols chantants tibétains

Ces bols sont utilisés dans le contexte de médecine traditionnelle purement tibétaine. A chaque chakra son bol associé, et une harmonisation énergétique se tisse entre les “roues spirituelles”, permettant un à un le déblocage de celles-ci.

Les diapasons

qui sont en quelque sorte une « acuponcture sonore » permettent la relaxation des points précis du corps et facilitent la circulation nerveuse de l’information vitale. Les vibrations de cette phonophorèse sont captées par les récepteurs de la peau (les neuropeptides) et transitent par les méridiens.

Les bols chantants himalayens

pouvant provenir du Bhoutan, de l’Inde ou du Népal, sont utilisés selon leur poids, leur forme et leur tonalité afin de travailler sur « le corps sonore » des pieds jusqu’à la tête, selon les techniques de Peter Hess (Allemagne)
ou Hans de Bach (Hollande).

Les bols « planétaires »

selon les recherches du mathématicien-astrologue-musicologue Hans Cousto et des enseignements d’Irène Ernst (Medson), servant de reconnexion entre notre énergie racine et celle, universelle, qui nous entoure.

Les gongs

pour balayer les énergies nuisibles dans tout le corps et privilégie la méditation consciente.

Les carillons

appréciés de tous. Beaucoup utilisés en fin de séance, c’est la « touche finale », magique du voyage, perçue sous forme de berceuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>